Skip to content

Quels sont les déchets compostables ?

Quels déchets mettre dans un bac à compost ?

Activité domestique facile à réaliser, le compostage demande de respecter des principes de base pour obtenir un compost de qualité. En effet, pas tous les déchets sont compostables. Quelle que soit la taille du contenant que vous allez utiliser, ces règles seront les mêmes. Presque toutes les matières organiques peuvent se mettre dans un composteur. Néanmoins, certains éléments se décomposent plus difficilement et demandent de prendre quelques précautions avant de les introduire dans le bac à compost.

Faire du compost maison avec des déchets compostablesQue mettre dans son bac à compost ?

Pour faire un compost riche en minéraux, le bac à compost doit contenir des déchets organiques issus de votre cuisine et des déchets du jardin. Les matières molles, fraîches et humides sont riches en azote et se décomposent rapidement. Les matières dures et sèches sont quant à elles riches en carbone. C’est pourquoi il est important de maintenir un équilibre entre ces deux types de déchets en respectant une proportion de 1/3 de déchets verts et le 3/4 de déchets secs. Trop d’azote risquerait d’humidifier le compost, tandis qu’un compost avec trop de déchets carbonés peut provoquer un manque d’air et le pourrissement du compost.

Les déchets verts (ou humides)

Il s’agit des déchets compostables humides riches en azote :

  • les épluchures des légumes et des fruits, bananes incluses. Contrairement à ce qu’on dit, elles n’acidifient pas le compost.
  • les épluchures des agrumes (en petite quantité)
  • Les fruits et les légumes abîmés
  • les restes de nourriture crus ou cuits
  • l’oignon et l’ail
  • les noyaux et les pépins
  • les coques de fruits
  • les coquilles d’oeufs
  • les sachets de thé (pensez à ôter la petite agrafe)
  • le marc de café et les capsules de café en papier)
  • les tontes de gazon séchées (en petite quantité pour éviter les mauvaises odeurs)
  • les feuilles et feuillages
  • les « mauvaises herbes ». Attention : si elles sont montées en graines, trempez-les dans de l’eau pendant 48 heures avant de les mettre dans le bac à compost.

Pour accélérer le processus du compostage, vous pouvez ajouter un activateur de compost. Veillez à bien respecter les consignes d’usage pour un résultat favorable. 

mauvaise odeur compostActivateur de compost

Les déchets bruns (ou secs)

Il s’agit des matières sèches riches en carbone :

  • le carton brun
  • les mouchoirs en papier et essuie-tout
  • les feuilles papier journal (sans encre de couleur)
  • les bois de taille (à broyer avec un broyeur ou la tondeuse)
  • les copeaux de bois (sauf les bois traités ou peints)
  • la paille
  • le foin
  • les fleurs fanées et les tiges
  • les écorces de bois (là aussi, il faut les broyer)

Les matières à composter avec précaution

Les matières suivantes sont à introduire dans le compost en très petite quantité ! Avant de les mettre dans le composteur, découpez-les en petits morceaux pour faciliter le processus.

technique de compostage et déchets compostables
Evitez les feuilles malades et les feuilles de noyer, de cerisier et de laurier-saule
  • Les coquilles d’oeuf
  • Les os
  • Les résineux (proportion : 10% du compost). Pourvus d’inhibiteurs de croissance, mis en trop grande quantité, ils ralentissent le processus)
  • Le pain (que vous aurez humidifié auparavant)
  • Les cendres de feu de bois

Comment démarrer un composteur ?

Bac de compostage
Réserve avec des matières sèches

Si votre composteur est placé dans le jardin, ce dernier sera à même la terre et vous pourrez y jeter directement la première série de déchets compostables, secs ou humides. Pour les petits bacs à compost placés dans une cuisine ou sur un balcon, il est préférable de former une fine couche avec de carton ou de paille au fond du composteur. Le composteur de cuisine étant principalement composé de matières humides, cette première couche permettra d’éviter les odeurs nauséabondes.

Quelle que soit la taille de votre composteur, à chaque fois que vous jetez déchets organiques, veillez à réaliser toujours ces 3 gestes :

  1. Aérez la couche supérieure avec une griffe avant de verser vos déchets compostables.
  2. Versez ensuite vos déchets et mélangez-les avec le reste.
  3. Pour équilibrer, ajoutez de la matière sèche. Si le mélange est déjà trop sec, il faut alors rajouter de la matière humide.

Ces actions facilitent et accélèrent la décomposition des matières organiques, évitant ainsi les mauvaises odeurs. Par ailleurs, n’hésitez pas à mélanger l’ensemble de votre compost à l’aide d’une fourche ou d’un brass’compost au moins une fois par semaine. En réalisant ces étapes à chaque fois, vous vous assurez un composte de qualité. Enfin, n’oubliez pas de surveiller l’humidité de votre compost. Ce dernier ne doit être ni trop sec, ni trop humide.

Quels sont les déchets à ne pas composter ?

Evidemment, les matières qui ne sont pas organiques, mais aussi des matières d’origine naturelle :

  • Les emballages « biodégradables »
  • Les plantes malades
  • Les bouchons de liège
  • Les mégots de cigarette
  • Les capsules en métal ou de café
  • Les feuilles de noyer, de laurier-cerise, de chêne et les feuilles coriaces en général.
  • Les huiles alimentaires
  • N’importe quelle matière synthétique
  • La litière du chat et les crottes de chiens à cause des éventuels parasites
  • Les journaux couleurs
  • Les cendres de charbon de bois du barbecue

Offres de composteurs pour le jardin

Découvrez toutes les offres de composteurs pour le jardin et faites votre propre compost !

Silo à compost

Composteurs pour le jardin


Les agrumes sont-ils des déchets compostables ?

Mettre des agrumes dans le compostLes peaux de citron, de pamplemousse et d’orange peuvent intégrer un composteur, pour autant que celles-ci ne soient pas trop épaisses. Dans un composteur, plus les matières sont petites, mieux c’est. C’est pourquoi il est préférable de découper les peaux avant de les mettre dans le bac. Il en va de même pour les coquilles d’oeufs, les os ou les épluchures de pommes de terre. On entend souvent qu’il faut bannir les agrumes du compost. FAUX ! Bien que les vers de terre ne soient pas friands des matières acides, ces derniers interviennent presque à la fin du processus de compostage. À ce stade, les agrumes se seront déjà décomposées et l’acidité n’est plus un problème.

Fabriquer son compost maison est une alternative idéale à l’engrais chimique. Si vous n’avez pas de jardin, composter vous permettra dans ce cas de faire des économies puisque la consommation de vos sacs-poubelles sera drastiquement réduite. À vous de jouer !