Skip to content

Comment faire du compost ?

Compost maison mûr de qualité

La fabrication du compost maison est une fois de plus une dĂ©monstration de l’intelligence dont peut faire preuve la nature. Faire son compost Ă  la maison ou dans son jardin permet non seulement de nourrir nos plantes, mais c’est Ă©galement un très bon moyen de crĂ©er un engrais riche en nutriments pour nos cultures. C’est aussi une façon remarquable de diminuer le volume de nos poubelles puisque le compostage permet de rĂ©duire nos rĂ©sidus mĂ©nagers de 30 Ă  40%. Les avantages sont donc nombreux ! C’est pourquoi nous avons rĂ©uni toutes les informations utiles pour dĂ©marrer un composteur. DĂ©couvrez toutes les indications-clĂ©s pour rĂ©ussir Ă  fabriquer un engrais de qualitĂ©.

Le compost : qu’est-ce que c’est ?

Le compost est un fertilisant résultant de la décomposition des résidus verts ; à savoir les végétaux et certains aliments d’origine animale, mais aussi les déchets provenant du jardin comme les feuilles mortes, les tontes d’herbe fraîches, les fleurs fanées etc. Une fois ces déchets décomposés, on obtient une matière fertilisante stabilisée riche en composants humiques, d’où le nom d’humus qui lui est souvent attribué. 

Le compostage : comment ça marche ?

Le compostage est le procédé de fabrication grâce auquel nous allons obtenir notre futur fertilisant. Ce processus peut se faire soit en tas directement dans votre jardin, soit à l’aide d’un composteur ; autrement dit un bac dans lequel vous allez mettre l’ensemble des déchets organiques. La plupart du temps, les composteurs sont fabriqués en bois, mais on en trouve également en plastique ou en acier pour les petits formats. 

Une fois que les Ă©lĂ©ments organiques commencent Ă  se dĂ©composer, les micro-organismes, grandes stars du compostage, vont faire leur apparition. En effet, grâce Ă  leur activitĂ©, la chaleur au sein du tas ou du composteur va monter jusqu’à 70 ° et dĂ©marrer ainsi le dĂ©but de la transformation. La combinaison de la chaleur et de l’oxygĂ©nation (dont vous devrez vous occuper), va peu Ă  peu fabriquer le fameux compost. 

Après que les bactĂ©ries et autres micro-organismes aient accompli leur tâche, les champignons et les macro-organismes, notamment les vers de terre, feront leur apparition et s’Ă©taleront Ă  la tâche. Quelques mois plus tard, vous obtiendrez un compost de grande qualitĂ©. 

Bac Ă  compost ou compost en tas ?

Si vous disposez d’un jardin, la question se pose : allez-vous préférer le compostage en bac ou en tas ? Voyons rapidement quelle est la différence. 

Compost en tas 

Le compost en tas peut se faire dans le jardin et permet de produire de grande quantité de compost
Compost en tas dans le jardin

Le compost en tas c’est tout simplement empilĂ© vos ordures mĂ©nagères dans un coin du jardin. C’est une mĂ©thode qui convient davantage aux grands jardins oĂą l’on peut le faire dans un coin peu exposĂ© et Ă©loignĂ© de la maison. En cas de mauvaises odeurs, ce qui ne devrait pas ĂŞtre le cas si vous faites bien votre compost, vous serez content de l’avoir loin de la fenĂŞtre de la cuisine.

Compost en bac

Pour faire son compost en bac, il est nécessaire d’acheter un composteur ou de le fabriquer par vos propres moyens à l’aide de palettes par exemple. Doté d’un couvercle, le composteur maintient les résidus organiques à l’abri des intempéries et visuellement, il offre un rendu davantage agréable. Contrairement au compost en tas, le bac permet de sauvegarder les déchets verts des animaux nocturnes. En outre, le volume créé sera moins important que la méthode en tas. 

Que mettre dans le composteur ? 

Afin d’obtenir un engrais 100% bio, riche et équilibré il est essentiel de connaître quels résidus organiques mettre dans son composteur. 

DĂ©chets du jardin DĂ©chets de la maison
Herbes séchées  Restes de fruits et légumes + épluchures
Feuilles mortes broyées Coquilles de fruits secs
Tontes d’herbe fraîche  Coquilles d’oeuf
Fleurs fanées et plantes d’appartement Marc de café 
Mauvaises herbes non grainées  Sachets de thé (sans agrafe)
Copeaux de bois  Cartons et papiers non imprimés 

Ă€ bannir du composteur

Pour un rĂ©sultat de qualitĂ©, n’hĂ©sitez pas Ă  alterner les couches entre dĂ©chets secs et dĂ©chets humides puis Ă  mĂ©langer le tout. 

Pour ne pas ruiner le compost ou ralentir le processus, il est primordial de ne pas mettre les éléments suivants : 

  • les parties malades d’une plante,
  • les plantes pouvant porter des maladies comme les rosiers et les arbres fruitiers,
  • les mauvaises herbes en fleur,
  • les matĂ©riaux qui se dĂ©composent lentement et difficilement (les os, la viande, le poisson),
  • le fumier frais,
  • les tailles de thuyas et tout autre conifère,
  • la litière de chat,
  • le sable et la terre,
  • tous les Ă©lĂ©ments non organiques (fer, mĂ©taux, matières synthĂ©tiques, etc.)

Les 3 principes pour un compost de qualité 

Faire du compost de qualité c'est facile !
Le compost maison, tout est dans l’Ă©quilibre des dĂ©chets

Pour compter sur un hummus de qualité supérieure, il est nécessaire d’intervenir dans le processus de compostage d’une manière efficace, en appliquant des principes simples et rapides à chaque étape. 

1. Alterner : maintenir l’équilibre

Pour réussir votre compost, il est primordial d’équilibrer les déchets verts (humides) et les déchets bruns (secs). Alternez les différentes couches et mélangez le tout au moins une fois par semaine pour une aération optimale. 

3. Surveiller le taux d’humidité

Si l’apport en matières humides est trop faible, les bactéries ne pourront pas effectuer correctement leur travail et des filaments blanchâtres feront leur apparition. Ce sont en fait les champignons qui commencent à envahir le compost. Humidifiez le tout sans exagérer. Un excès d’eau affaiblirait la quantité d’air, un élément indispensable pour un compost de qualité. Pour le vérifier le taux d’humidité, serrez une poignée de compost dans votre main. Si vous observez quelques gouttes d’eau couler, cela signifie que le taux d’humidité est correct. 

✌ Petit plus : si votre compost est trop humide, étalez le mélange au soleil pendant une journée pour qu’il sèche, puis réinsérez-le dans votre composteur. 

OĂą faire son compost ?

Si vous disposez d’un jardin, installez le composteur à l’ombre. Placé au soleil, le compost se dessèche rapidement. Pensez également à le couvrir pour éviter le lessivage en cas de pluie et arrosez-le de temps en temps s’il est trop sec. 

Le compost en appartement, est-ce possible ?

Si vous habitez dans en appartement, il faudra vous tourner vers un composteur de cuisine ou un composteur de balcon. Les fabricants proposent des équipements pratiques et de petite taille grâce auquel vous pourrez faire votre terreau maison. C’est le cas du composteur bokashi, un modèle idéal pour la cuisine ou le composteur balcon DIY, une alternative remarquable pour trier vos ordures ménagères.  

Le composteur d’appartement mesure minimum 50×50 cm, il est donc nĂ©cessaire de lui prĂ©voir un emplacement adaptĂ© afin de faciliter son utilisation. Enfin, sachez que certaines mairies et collectivitĂ©s mettent Ă  disposition des composteurs gratuits. N’hĂ©sitez pas Ă  vous renseigner auprès de votre commune. 

Comment savoir quand le compost est prĂŞt ?

Une fois prêt, le compost dégage une odeur similaire à celle de la terre forestière et il s’effrite facilement entre les doigts. Pour un engrais mûr et riche en humus, il faut compter entre 3 et 5 mois en période estivale et printanière, et de 6 à 9 mois en période automnale et hivernale. Toutefois, certains composteurs, comme le composteur rotatif, permettent d’obtenir des résultats en seulement 4 à 6 semaines. 

Comment utiliser le compost ?

On utilisé comme complément, au même titre qu’un engrais, et non comme support pour vos végétaux. Grâce à sa composition équilibrée, il offre à vos plantes d’excellentes défenses contre les maladies et les rend davantage résistantes. Cet engrais 100% naturel est aussi un parfait amendement pour les sols. Non seulement il améliore leur structure et leur fertilité, mais il favorise également leur capacité à retenir l’eau et les nutriments, des aspects essentiels pour la bonne tenus de vos cultures. 

Quelle est la différence entre le compost et le terreau ?

Le terreau est support de culture à base de matières minérales et organiques et dont la composition spécifique change en fonction de chaque plante. Le compost est quant à lui le résultat du recyclage et de la décomposition de déchets verts et de matières organiques. La composition du compost est plus complète et se définit comme un engrais riche en nutriments qui favorise la croissance des végétaux. La différence est importante car le compost ne se substitue pas au terreau, mais agit en complément à ce dernier.

Ă€ vous de jouer !

Vous avez maintenant toutes les clés en mains pour réussir votre compost. Si vous êtes à la recherche d’un composteur pour votre jardin ou pour votre appartement, découvrez notre sélection de composteurs les plus vendus sur le marché. 

Vos commentaires sont les bienvenus ! N’hésitez pas à nous faire part de vos conseils et de vos observations et à partager cet article s’il vous a été utile !